Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

Stop à la souffrance animale

Trop de souffrances inutiles sont infligées aux animaux ! (et pas qu'à eux) ...

Crâneurs, râleurs qui acceptaient les pires turpitudes, qui dénigraient ceux qui luttent contre...occupez-vous de vos intérêts personnels, laissez œuvrer ceux qui s'efforcent de faire grandir l'humanité dans sa dignité et son amour des êtres sensibles !

Nous avons besoin de réorganiser le monde, ensemble, non de le laisser se déliter en nous divisant.

Indre : un abattoir fermé par le ministère de l'Agriculture après une vidéo choc de L214

Maltraitance animale. Après la diffusion d'une vidéo de L214, un abattoir de l'Indre contraint de fermer

Sète : une nouvelle association contre l'enfermement des animaux

Catherine Chauzit (à d.) en 2014 contre le spectacle d’otaries et de requins.
Catherine Chauzit (à d.) en 2014 contre le spectacle d’otaries et de requins.ARCHIVE V. A.

Catherine Chauzit est à la tête d'une antenne des Gardiens de Thau : Sèt'Animalistes de Thau

Catherine Chauzit n’a cure des quolibets et des noms d’oiseaux dont elle est affublée lorsqu’elle manifeste "pacifiquement" contre la maltraitance animale. Du reste, la présidente de l’association Les Gardiens de Thau vient de créer une antenne à cette association qui lutte pour l’environnement : “Sèt’Animalistes de Thau”. Entretien.

Pourquoi avoir créé une nouvelle association autour de la défense des animaux ?

Cela faisait longtemps que je voulais créer une association distincte des Gardiens de Thau autour de la défense des animaux. C’est parti en 2014 quand nous avions manifesté contre l’exposition de requins et des otaries en captivité sur la place Stalingrad. Depuis, nous avons systématiquement manifesté devant les cirques où il y avait des animaux enfermés.

Vos actions devant les cirques ont quel objectif ?

Obtenir de la mairie un arrêté municipal interdisant les cirques avec animaux sur la ville. Car avant les représentations, ils sont bien soignés mais le reste du temps ces animaux vivent mal leur enfermement. Pour nous, c’est de la maltraitance.

Pourquoi avoir créé une antenne ?

Car certains militants des Gardiens de Thau ne veulent pas apparaître sur “Sèt’Animalistes de Thau” même s’ils sont solidaires de nos actions.

Combien êtes-vous ?

Une dizaine. Nous ne sommes pas nombreux mais cela n’a pas d’importance. On manifestera à chaque fois qu’un cirque avec animaux viendra sur la commune, tout en restant pacifiques. Nous nous mettons à l’entrée et nous faisons de la sensibilisation. Malgré les noms d’oiseaux, les menaces nous manifestons dans le cadre de la loi imposée par la préfecture. Nous ne sommes pas des activistes violents, nous n’empêchons personne de rentrer au cirque. Seulement, nous informons le public sur la maltraitance et les conséquences de l’enfermement.

Vous avez obtenu du précédent cirque qu’il ne reste que deux jours contre quatre prévus...

Et pourtant nous n’avions pas été épargnés par Midi Libre qui s’était moqué de nous. On se fiche d’être peu nombreux, nous croyons à nos actions et nous continuerons à manifester à chaque fois.

# Ce samedi 3 novembre de 10 h à 12 h, un rassemblement devant la mairie de l’association demandera au conseil municipal "un arrêté municipal interdisant les cirques avec animaux" à Sète. https://www.facebook.com/ groups/animalistesthau/

Sète : les animalistes réclament l'interdiction des cirques avec animaux

2799918433.jpg
Place du Pouffre, les militants de Sèt'Animaux de Thau ont interpellé les passants et les automobilistes pour les sensibiliser au sort des animaux de cirque.S.M.

Les militants de l'association Sèt'Animalistes de Thau ont manifesté ce samedi matin devant l'hôtel de ville pour demander au maire qu'il prenne un arrêté interdisant les cirques avec animaux.

Un singe triste grimé en clown derrière des barreaux, un éléphant maintenu au sol par des cordes, un lionceau qui passe la tête dans une grille : les images interpellent. Tout comme les slogans : "Les animaux ne sont pas des clowns", "L'esclavage n'est pas un spectacle". 

Un arrêté municipal

Les militants de l'association Sèt'Animalistes de Thau ont manifesté ce samedi matin devant l'hôtel de ville pour demander au maire qu'il prenne un arrêté interdisant les cirques avec animaux à Sète. Objectif : dénoncer une souffrance inutile. 

Les explications de Catherine Chauzit, présidente de l'association, accompagnée d'une militante de la cause animale, Josiane Amarger. 

 

19:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire